Dans un autre monde

(Jean-Jacques Goldman)

Loin, loin, c'était certain

Comme une immense faim, un animal instinct

Oh, partir, partir et filer plus loin

Tout laisser, quitter tout, rejoindre un destin

Bye bye, mais faut que j'm'en aille

Adieu tendres années, salut champs de bataille

Et sentir, oh sentir et lâcher les chiens

Y'a trop de trains qui passent, ce train c'est le mien

Et tant pis pour moi, et tant pis pour nous

J'aurais pu rester où la roue tourne, où tout est doux

Moi j'avais pas l'choix, ça cognait partout

Le monde est à ta porte et se joue des verrous

Rendez-vous dans un autre monde ou dans une autre vie

Quand les nuits seront plus longues plus longues que mes nuits

Et mourir, oh mourir, mais de vivre et d'envie

Rendez-vous quand j'aurai dévoré mes appétits

Beau, beau de bas en haut

J'aimais manger sa peau j'aimais boire à ses mots

Mais trop tard, ou brouillard, ou bien trop tôt

C'était la bonne histoire mais pas le bon tempo

Bye bye, faut que j'm'en aille

Une croix sur ses lèvres et ma vie qui s'écaille

Et s'offrir et souffrir et tomber de haut

Et descendre et descendre au fond sur le carreau

Et tant pis pour moi, et tant pis pour lui

J'pourrais l'attendre ici, rien ne s'oublie tout est gris

Moi j'avais pas l'choix, ça cognait aussi

C'est le monde à ta porte et tu lui dis merci

Rendez-vous dans un autre monde ou dans une autre vie

Quand les nuits seront plus longues plus longues que mes nuits

Et mourir, oh mourir, mais de vivre et d'envie

Rendez-vous quand j'aurai dévoré mes appétits

Rendez-vous dans un autre monde ou dans une autre vie

Une autre chance, une seconde et tant pis pour celle-ci

Et puis rire à périr, mais rire aujourd'hui

Rendez-vous quelque part entre ailleurs et l'infini

Rendez-vous quand j'aurai dévoré mes appétits

Rendez-vous quelque part entre ailleurs et l'infini

C'est le monde à ta porte et tu lui dis merci

Rendez-vous dans une autre monde ou dans une autre vie

Une autre chance, une seconde et tant pis pour celle-ci

Et puis rire à périr, mais rire aujourd'hui

Ticket pour autre rencontre, rencard au paradis

Et puis rire à périr mais rire aujourd'hui

Au plaisir à plus tard et plus tard est si joli

Far, far, it was sure

Like a huge hungry, an animal instinct

Oh, leaving, leaving and going farther

Leaving everything, leaving everything, reaching a destiny

Bye bye, but I have to go

Farewell sweet years, goodbye battle-fields

And feeling, oh feeling and unleash the dogs

There are too many trains passing, this train is for me

And so much the worse for me, and so much the worse for us

I could have stayed where the wheel turns, where everything is sweet

I, I didn't have the choice, it was hitting everywhere

The world is at your door and is making game of the locks

See you in another world or in another life

When the nights are longer that my nights

And dying, oh dying, but of living and of desire

See you when I have eaten my appetites

Handsome, handsome from bottom up

I loved eating his skin I loved drink his words

But too late, or gof, or too soon

It was the good story but not the good tempo

Bye bye, I have to go

A cross over his lips and my life is falling apart

And offering ourselves and suffering and falling from high

And going down and going down on the field

And so much the worse for me, and so much the worse for us

I could wait for him here, nothing can be forgotten everything is gray

I, I didn't have the choice, it was hitting everywhere

The world is at your door and you thank it

See you in another world or in another life

When the nights are longer that my nights

And dying, oh dying, but of living and of desire

See you I have eaten my appetites

See you in another world or in another life

Another chance, a second and so much the worse for this one

And then dying of laughing, but laughing today

See you somewhere between elsewhere and the infinity

See you I have eaten my appetites

See you somewhere between elsewhere and the infinity

The world is at your door and you thank it

See you in another world or in another life

Another chance, a second and so much the worse for this one

And then dying of laughing, but laughing today

Ticket for another meeting, date for heaven

And then dying of laughing, but laughing today

Goodbye, later and later is so cute



(Translation by www.celinedionweb.com / Correction by Cynthia, Neal and Jen)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *