La religieuse

(Didier Barbelivien)

Même à genoux même en prière

Elle se souvient de l'Italie

Jésus Marie et notre Père

C'est peu vous dire qu'elle vous oublie

De l'autre côté de l'enfer

Elle se souvient d'avoir dit oui

À la passion à la lumière

À l'amour fou à l'infini

Et prier cet homme sur la croix

C'est encore se donner à lui

Et quand lui viennent ces idées là

C'est à peine si elle en rougit

La religieuse a comme moi

Des nuits d'amour en nostalgie

La religieuse a quelques fois

Des sanglots longs de jalousie

Même à genoux même en prière

Elle entend sa voix qui
l'appelle

Elle voit des bateaux sur la mer

Elle revoit des chambres
d'hôtel

De l'autre côté de ce mur

Il y a le soleil de la vie

Il y a des
lèvres qui murmurent

À des lèvres assoiffées d'envie

Et prier cet homme sur la croix

C'est encore se donner à lui

Et
quand lui viennent ces idées là

C'est à peine si elle en rougit

La
religieuse a comme moi

Des nuits d'amour en nostalgie

La religieuse
a quelques fois

Des sanglots longs de jalousie

Même à genoux même en prière

Elle a des frissons de
désir

Tellement de sorciers l'ensorcellent

Que le diable y prend du
plaisir

Elle a beau nouer ses cheveux

Sous une cornette anonyme

Elle ne
sait pas baisser les yeux

La peur du mal l'enféminine

Et prier cet homme sur la croix

C'est encore se donner à lui

Et
quand lui viennent ces idées là

C'est à peine si elle en rougit

La
religieuse a comme moi

Des nuits d'amour en nostalgie

La religieuse
a quelques fois

Des sanglots longs de jalousie

Even on her knees even in prayer

She remembers Italy

Jesus Maria and our Father

This means how much she forgets you

From the other side of hell

She remembers she said yes

To the passion to the light

To the crazy love to the infinite

And praying this man on the cross

Is like giving herself to him

And when those ideas come to her

She hardly blushes

The nun has like me

Nights of love in nostalgia

The nun drops sometimes

Tears full of jealousy

Even on her knees even in prayer

She hears his voice calling her

She sees boats on the sea

She sees hotel rooms again

From the other side of the wall

There is the sun of life

There are lips which whisper

To lips full of desire

And praying this man on the cross

Is like giving herself to him

And when those ideas come to her

She hardly blushes

The nun has like me

Nights of love in nostalgia

The nun drops sometimes

Tears full of jealousy

Even on her knees even in prayer

She has shivers of desire

So many sorcerers bewitch her

That the Evil takes pleasure

Even though she ties her hair

Under an anonymous coif

She doesn't know how to lower her eyes

The fear of evil makes her more woman

And praying this man on the cross

Is like giving herself to him

And when those ideas come to her

She hardly blushes

The nun has like me

Nights of love in nostalgia

The nun drops sometimes

Tears full of jealousy



(Translation by www.celinedionweb.com)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *