On ne change pas

(Jean-Jacques Goldman)

On ne change pas
On met juste les costumes d’autres sur soi
On ne change pas
Une veste ne cache qu’un peu de ce qu’on voit
On ne grandit pas
On pousse un peu, tout juste
Le temps d’un rêve, d’un songe
Et les toucher du doigt

Mais on n’oublie pas
L’enfant qui reste, presque nu
Les instants d’innocence
Quand on ne savait pas

On ne change pas
On attrape des airs et des poses de combat
On ne change pas
On se donne le change, on croit
que l’on fait des choix
Mais si tu grattes là
Tout près de l’apparence tremble
Un petit qui nous ressemble
On sait bien qu’il est là
On l’entend parfois
Sa rengaine insolente
qui s’entête et qui répète
Oh ne me quitte pas

On n’oublie jamais
On a toujours un geste
Qui trahit qui l’on est
Un prince, un valet
Sous la couronne un regard
Une arrogance, un trait
D’un prince ou d’un valet
Je sais tellement ça
J’ai copié des images
Et des rêves que j’avais
Tous ces milliers de rêves
Mais si près de moi
Une petite fille maigre
Marche à Charlemagne, inquiète
Et me parle tout bas

On ne change pas, on met juste
Les costumes d’autres et voilà
On ne change pas, on ne cache
Qu’un instant de soi

Une petite fille
Ingrate et solitaire marche
Et rêve dans les neiges
En oubliant le froid

Si je la maquille
Elle disparaît un peu,
Le temps de me regarder faire
Et se moquer de moi

Une petite fille
Une toute petite fille
Une toute petite fille
Une toute petite fille

We don’t change
We just put others’ costumes on ourselves
We don’t change
A jacket only hides a little of what we see
We don’t grow
We just get a little taller
During a dream, a little dream
And touch them with the finger

But we don’t forget
The child who remains, almost naked
During moments of innocence
When we didn’t know

We don’t change
We get faces and poses of combat
We don’t change
We put ourselves on a false scent, we believe
That we take our choices
But if you scratch there
Very close to the appearance, trembles
A little one who looks like us
We know well that she is there
We hear her sometimes
Her insolent tune
Who insists and repeats
Oh don’t leave me

We never forget
We always have a move
Which betrays who we are
A prince, a valet
Under the crown a look
An arrogance, a trait
From a prince or a valet
I know this very well
I copied images
And dreams I had
All those thousands of dreams
But so close to me
A thin little girl
Walks in Charlemagne, worried
And whispers to me

We don’t change, we just put
Others’ costumes on and that’s it
We don’t change, we only hide
A moment of ourselves

A little girl
Awkward and alone walks
And dreams in the snows
Forgetting the cold

If I make her up
She disappears a little,
Watching me doing
And making fun of me

A little girl
A very little girl
A very little girl
A very little girl

(Translation by www.celinedionweb.com / Correction by Cynthia, Neal and Jen)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *