Le jeudi 08 décembre 2005

125 millions pour les enfants malades

Agnès Gaudet / Le Journal de Montréal



À SAINTE-JUSTINE

125 millions pour les enfants malades

Agnès Gaudet
Le Journal de Montréal
08-12-2005 | 08h32


Émue aux larmes, Céline Dion s'est adressée hier aux médias et au personnel de l'hôpital Sainte-Justine après l'annonce des résultats de la campagne Grandir en santé, qui a permis de récolter 125,4 millions de dollars en dons : «Je ne suis pas surprise de ce qu'on réalise au Québec, a-t-elle dit. Ici, on a le coeur au creux des mains, on n'agit pas avec la tête, mais avec le coeur.»

En trois ans, la campagne Grandir en santé a permis de dépasser largement l'objectif initial de 100 millions de dollars, du jamais vu dans le domaine des institutions de santé.

L'implication de Céline Dion et René Angélil, marraine et parrain de la campagne, a fait une grosse différence. Malgré leur horaire chargé, ils ont été d'une grande générosité et leur ardeur a, selon les coprésidents de la campagne, influencé tous les Québécois.

L'espoir

Fière de la générosité des Québécois, Céline Dion, la maman, a hier délaissé le discours officiel qu'elle devait prononcer pour y aller de ses propres mots. Dans une grande envolée, fidèle à elle-même, la chanteuse a parlé avec ses tripes.

Quelques minutes plus tôt, elle avait discuté avec un groupe de jeunes malades de Sainte-Justine et remis 500 exemplaires de sa compilation On ne change pas, pour les jeunes hospitalisés.

Fébrile, Céline a rappelé le premier rendez-vous officiel de la campagne de financement de Grandir en santé, à Sainte-Justine en 2002. Elle avait alors marché sur le «tapis rouge de l'urgence», ce tapis rouge devenu aujourd'hui celui de l'espoir.

«On est parents d'un fils de 4 ans et demi, a rappelé Céline les larmes aux yeux, et aucun parent ne veut franchir le tapis de l'urgence.»

Pied d'égalité

René Angélil a quant à lui rappelé qu'il est inconcevable que les gens d'ici n'aient pas les mêmes soins que dans les hôpitaux américains, qui font parfois, dit-il, la différence entre la vie et la mort.

«Le but de cette campagne est que les enfants d'ici puissent être traités sur un pied d'égalité avec ceux des grandes villes d'Amérique comme Chicago et New York. Le premier chapitre se termine aujourd'hui, mais les autres chapitres se termineront avec des victoires, avec des enfants, des ados et leurs parents.»

  • Cette campagne de financement a permis d'amasser plus du quart des 400 M$ nécessaires au Centre hospitalier universitaire (CHU) de Sainte-Justine, qui veut entreprendre un projet d'expansion majeur avec des nouvelles infrastructures à la fine pointe des technologies. Ce projet permettra de meilleurs soins aux enfants, aux ados et aux futures mamans. Les autres sommes proviendront des deux gouvernements.
  • Au nombre des travaux, l'agrandissement du Centre de cancérologie Charles-Bruneau a débuté la semaine dernière.
  • Une incroyable liste de donateurs a défilé hier sur écran durant les allocutions. Sur les 125,4 M$ de dons, 27,1 M$ proviennent d'entreprises, 28,6 M$ de fondations, 14,7 M$ d'individus et 55 M$ d'événements spéciaux.



  • Source: http://fr.canoe.ca/divertissement/musique/nouvelles/2005/12/08/1733838-jdm.html