CELINE DION & FRANCO DRAGONE

Le projet de ce spectacle se forme lorsque Céline et René assistent au spectacle O, du Cirque du Soleil, à Las Vegas.
Ils l'aiment tellement qu'ils demandent à son producteur, Franco Dragone, de créer un nouveau spectacle pour Céline alliant le talent de la chanteuse et le concept scénique du cirque célèbre.

Voici Céline Dion avec un clown lorsqu'elle assista au spectacle O.

"O a changé ma vie, révèle Céline. Je n'avais jamais vu une chose pareille.
À partir du moment où le rideau s'est levé, je suis restée bouche bée, et quand le spectacle s'est terminé, je ne pouvais plus me lever de mon siège.
J'ai tout de suite dit à René : 'Je veux revenir sur scène avec un show comme ça!' "

Franco Dragone a accepté de suite 'l'immense challenge' de monter le spectacle de la chanteuse.
"C'est la première fois que je travaille avec la chanson comme matière première, avoue-t-il. Et je suis bien tombé. D'abord parce que Céline est la plus grande vedette de la chanson, un talent extraordinaire, mais aussi parce qu'elle est d'une ouverture et d'une disponibilité remarquables. Je comprends maintenant pourquoi Jean-Jacques Goldman se demande comment il pourra jamais travailler avec quelqu'un d'autre."
"Lorsque j'ai rencontré Céline et René dans leur maison de Floride, il y a presque deux ans, j'ai ressenti une certaine magie. Une nouvelle alchimie en est née et celle-ci a inspiré le développement de notre partenariat et la création du show pour Céline, commente Franco Dragone lors de la conférence de presse du 22 mai 2002. Depuis ce moment, nous travaillons au succès de son spectacle. Nous sommes entourés de partenaires de qualité et nous mettons tous notre talent au service de ce fabuleux projet."

"Si je n'avais pas eu la chance de travailler avec Franco, reprends Céline, je ne pense pas que je serais remontée sur scène tout de suite..."

LE COLOSSEUM

"Le design de la salle de spectacle a été développé à partir du désir de Céline d'être le plus près possible de son public, explique le concepteur du Colosseum, Patrick Bergé, président de Scéno-Plus, et du souhait de Franco de créer un impact visuel très vaste, pour immerger littéralement les spectateurs dans l'action sur scène."
"Le bâtiment de forme circulaire (d'où l'association à l'image du Colisée romain) était donc la solution parfaite à cette équation; le fauteuil le plus éloigné de la scène étant situé à moins de 37 mètres. Cette distance est comparable aux salles de spectacle qui ont un tiers ou un quart de la capacité du Colosseum. La forme circulaire de ce théâtre rehausse également la qualité de l’acoustique qui sera tout à fait impressionnante."

La construction du Colosseum a débuté lorsque Park Place a acquis le terrain le 29 décembre 1999. La magnifique salle de 4000 places et d'une superficie de 16 000 m², qui a coûté 95 millions de dollars au Caesars Palace, est reliée au coeur du complexe hôtelier du Caesars Palace.
À Las Vegas, toutes les grandes productions sont montées sur une base de 4000 spectateurs quotidiens, soit deux représentations, dans une salle de 2000 places. Parce qu'elle doit prendre soin de sa voix, Céline Dion ne donnera qu'un seul spectacle par jour, mais dans une salle de 4000 places.

LES REPETITIONS

C'est à La Louvière (Belgique, à 50 km au sud de Bruxelles), le 24 juin 2002, que les répétitions du show débutent dans des studios aménagés par la compagnie Dragone, d'abord avec les 60 artistes. Céline Dion, elle, arrive le 15 octobre 2002 et les répétitions se prolongent jusqu'à 15 novembre 2002.

Pourquoi La Louvière?
"C'est vrai qu'à La Louvière, raconte Dragone, on a des handicaps qu'on n'aurait pas ailleurs, en termes d'activités et d'infrastructures hôtelières. Néanmoins, ça permet aux artistes de se concentrer sur le spectacle. Ils n'ont rien pour les distraire, et cela génère une certaine qualité introspective."

Quant à Céline : "Ce que je veux c'est être avec Franco, avec l'équipe, dit-elle. Je l'aurais suivi n'importe où, même jusqu'aux îles Mouk Mouk."
"La Louvière va m'offrir un cadeau, va me donner la chance de me redécouvrir moi-même, précise Céline. Pour la première fois de ma carrière, je vais pouvoir prendre le temps, bien entourée, de me consacrer exclusivement au spectacle. J'aspire à m'y rendre, à y travailler, à y vivre avec ma famille. C'est une nouvelle expérience. J'y attache une grande importance."
"Je viens juste d'arriver en Belgique et je suis très surprise par ce chaleureux accueil. Je suis un peu fatiguée, mais heureuse d'être ici pour un mois. Je n'ai jamais été inquiète... La maison à Bousval (située à 35 km au sud-est de Bruxelles) est superbe, ma famille l'adore. Nous avons une piscine, c'est le grand luxe. Dès notre arrivée, mon fils s'est empressé de faire la course à travers la maison. On se sent chez nous."

Quant aux 58 artistes sélectionnés pour ce spectacle, ils ont été choisis à la suite d'auditions réalisées à Amsterdam, La Louvière, Londres, Paris, Montréal, Las Vegas, Chicago, New York et Los Angeles. Plus de 4000 candidats ont proposé leurs services pour ce spectacle; à l'arrivée, 1500 'performers' ont été auditionnés.
Les répétitions incluent des ateliers de danse, de funambule, de chant, de percussion, d'acrobatie et de théâtre. Les artistes proviennent du monde entier, chacun étant réputé dans sa propre discipline.

"Avec Franco, raconte Céline, je peux enfin prendre le temps. Je n'ai jamais eu la chance de mettre les cartes sur table et d'essayer, de me mettre à nu; je me découvre moi-même. Ici, à La Louvière, on va réussir à se surpasser".

"Ici, continue Franco, Céline se concentre sur le spectacle. On s'écoute et, ensemble, tout prend un sens. Elle est notre source d'inspiration..."

De plus, les répétitions pour Céline, ne sont pas spécialement vocales, mais surtout physiques: elle suit un entraînement physique, chaque matin; elle assiste aux ateliers, avec les artistes. Céline passe entre les mains des maquilleuses, afin qu'elles réalisent un moulage de sa tête pour la confection des chapeaux; entre les doigts de la costumière...

"Nous ne fabriquons pas le spectacle à La Louvière. Nous achetons les légumes ici pour pouvoir mitonner la soupe à Las Vegas", résume avec humour Franco Dragone.

LE NOM ET LE VISUEL

Le nom du spectacle a fait l'objet de controverse fin octobre 2002, alors que le groupe rock britannique Muse avait émis un communiqué sur leur site web officiel disant avoir refusé l'offre des producteurs d'utiliser le mot Muse dans le titre du spectacle.

Paul Faberman, un avocat représentant Céline Dion, a dit au magazine Billboard.com que Celine Dion Muse n'était qu'un seul des titres retenu pour le spectacle:
"Nous étions en discussion avec eux afin de trouver une solution, mais ils ont fait des demandes peu réalistes afin de recevoir l'autorisation, a-t-il dit... Une fois que les négotiations se sont rompues, nous n'étions pas à l'aise et avons décidé d'utiliser un autre nom."

Et finalement le spectacle s'appelle A New Day... dans la suite logique de son album A New Day Has Come sorti en mars 2002.

Visuel de A New Day...

Le visuel A NEW DAY..., conçu par Marie-Josée Gravel de Triplex Communications, tire son inspiration de Céline Dion et de la vision des créateurs Dragone pour ce spectacle.

"Le point central du visuel est une bouche - les lèvres animent le battement suggestif d'un cœur, les chœurs sont les vibrations des instruments. On découvre une image de Céline simple et pure dans sa grandeur. Cette silhouette évoque la force, la passion, la fragilité. Céline émerge du halo des feux brillants de Las Vegas. Son rythme est intérieur... Elle écoute et regarde."

Céline Dion a aussitôt été émue par le résultat final du visuel:
"Cette image, a-t-elle dit, représente pour moi le moment dans la musique où tous les instruments sont en harmonie - un moment poignant et intense. Il évoque aussi les pulsations de la chaleur torride du désert, une sensation à la fois douce et puissante dans l'intensité de la cité des lumières et des passions, Las Vegas. Je vois mon ancien moi à gauche et mon nouveau moi à droite. Nos vies changent et évoluent. Ce spectacle marque un point charnière de mon voyage personnel. Il m'amènera à me redécouvrir... à repousser les limites de la performance et à offrir une nouvelle expérience scénique à mon public..."

LE SPECTACLE

A NEW DAY... est un spectacle créé pour, avec et sur Céline Dion. Se joignent toute une série de professionnels de haut niveau tels
Yves Aucoin (conception des éclairages), Pavel V. Brun (adjoint de Franco Dragone), Michel Crête (scénographie), Dick Decloedt (conception des projections), Claude 'Mégo' Lemay (directeur musical), Dominique Lemieux (conception des costumes), Mia Michaels (chorégraphe), et Denis Savage (conception du son).

A NEW DAY... présente le plus grand écran intérieur LED d'Amérique du Nord. DRAGONE tire profit de cette innovation pour défier et stimuler l'imagination du public, pour le transporter dans le nouvel univers de Céline, et partager une expérience commune qui peut être explorée à travers une chanson unique. A l'aide d'éclairage, d'images projetées, d'accessoires traditionnels, et de graphiques en trois dimensions sur l'écran, la scène place Céline, les artistes et les spectateurs dans des villes européennes, dans de grands centre-villes, des temples antiques pittoresques et des ciels étoilés.

"Avec ce projet, explique Franco Dragone, notre objectif est de créer un spectacle unique en son genre, une fusion originale de musique, théâtre, danse et innovations techniques... Je vois en Céline un satellite qui capture les images. Elle s'approprie la scène pour créer son propre univers et le faire partager intimement à son public. A NEW DAY... met en évidence l'immense talent de Céline sous une nouvelle forme d'art. Nous souhaitons intensifier et amplifier les cinq sens de sorte que chaque spectateur quitte le spectacle en voyant davantage qu'il ne le faisait auparavant..."
"Notre but est de révéler les mots derrière les mots."
"Laissez-nous créer un morceau d'exception, un de ces moments fragile et suspendu dans le temps, pendant lequel nous pouvons toucher l'âme profonde du monde."

Le spectacle ne durera qu'une heure trente : "C'est la norme à Las Vegas, explique Céline, puisque les hôteliers qui offrent des spectacles veulent aussi que les gens aillent manger au restaurant..."

"Mon chez moi, c'est là où je me retrouve avec mon mari, mon fils, ceux que j'aime. L'endroit où je suis née, mes racines, c'est le Québec, mais les racines poussent et elles peuvent aller très loin. Ainsi, à Las Vegas, on s'est fait bâtir une maison plutôt 'cosy' avec 3 chambres. Mes parents y séjourneront plusieurs mois."
"Vous imaginez? s'émerveille Céline, mon fils sera à la maison. Cinq jour sur sept, je le quitterai l'après-midi vers 17h pour aller donner mon spectacle. Ensuite, je reviendrai chez moi, j'embrasserai mon enfant et j'irai dormir dans mon lit. Il n'y aura pas de voyage. Bravo, bravo!"

Le spectacle A New Day... aura lieu 200 soirs par années, du mercredi au dimanche, à 20h30.
Les billets réguliers sont vendus à 87,50 US$, 127,50 US$, 150,00 US$ et 200,00 US$.



3.677.227 visiteurs uniques depuis 2001
10 visiteurs actuellement sur le site
Record du jour : 36 visiteurs à 10:03