Entrevue avec Anne-Josée Cameron (USA)

Le dimanche 26 février 2006, Céline Dion a accordé une entrevue à la journaliste québécoise Anne-Josée Cameron dans le cadre d'une série de cinq reportages consacrés à son attachement à Québec, présentés sur la chaîne Radio-Canada dans 'Le Téléjournal Québec' du 13 au 17 mars.

Vous pensiez que tout avait été dit sur Céline ? Le réalisateur Michel Sylvestre, de Radio-Canada à Québec, a pourtant réussi à convaincre René Angélil qu'il y avait encore tout un pan de la carrière de la chanteuse qui n'avait été que peu exploré : les nombreuses présences de Céline à Québec et son attachement à la capitale.

Le sujet a fait l'objet de cinq reportages, présentés au Téléjournal Québec de Julie Drolet en mars 2006. Une équipe de Radio-Canada à Québec est d'ailleurs allée rencontrer Céline et René, le 26 février à Las Vegas. Réalisateur du volet culturel du Téléjournal Québec et à l'emploi de CBVT depuis 1998, Michel Sylvestre est allé lui-même présenter son projet à René Angélil en janvier dernier.

On peut dire que Céline n'a pas négligé la capitale au cours de sa carrière. Les reportages ont couvert ses visites de 1981 à 1999, année de sa dernière prestation dans la capitale. On a donc revu Céline à ses tout débuts, alors qu'elle chantait encore dans les centres commerciaux, à Place Laurier et aux Galeries de la Capitale, ainsi qu'aux radio-téléthons de Michel Louvain et à l'anneau de glace de Ste-Foy. Elle n'a pris que peu de temps à conquérir le public, puisqu'à l'occasion de l'événement Québec 84, pas moins de 40 000 personnes se massaient déjà sur la scène flottante du Vieux-Port pour la voir et l'entendre.

On y a appris notamment que c'est à Québec qu'a vraiment été lancée la carrière internationale de Céline. « En 1990, le disque Unison ne levait pas au goût de René Angélil, raconte Michel Sylvestre. Il a alors entendu dire que les dirigeants internationaux de CBS se réunissaient au Château Frontenac. Il a décidé de leur présenter Céline, un peu en cachette. »

Dans la plus grande discrétion, le gérant a alors fait monter un système de son dans une des salles du Château où les dirigeants déjeunaient le lendemain matin. « Céline a chanté deux chansons tout de suite après le petit-déjeuner, et ça a été l'ovation debout. Deux jours plus tard, René se retrouvait à New York à signer des contrats internationaux pour Céline. Ça a été le point de départ, et ça s'est passé à Québec. »

C'est Anne-Josée Cameron qui a fait toutes les entrevues à Las Vegas. Même s'il a été principalement question des présences de Céline à Québec, la journaliste est revenue sur les projets de la chanteuse, qui doit mettre fin à sa série de spectacles à Las Vegas en 2007 pour donner naissance à un deuxième enfant. En plus de parler avec Céline et René, elle a rencontré le frère de Céline, Michel, le chef d'orchestre Claude "Mégo" Lemay, et la mère de Céline.

L'équipe de Radio-Canada a aussi rencontré des personnalités de Québec qui ont côtoyé Céline et René Angélil lors de leurs passages, dont le producteur de spectacles Jean Pilote et Guy Laforce, attaché de presse de Céline au moment des spectacles du Colisée. « En 1999, à son dernier spectacle au Colisée, elle a réussi à vendre 16 000 billets en 30 minutes », rappelle Michel Sylvestre.

En plus de puiser dans l'imposant volume d'archives de CBVT, Michel Sylvestre a eu accès à du matériel fourni par le Capitole et par les Productions Feeling. Prévus pour une diffusion à Québec et dans l'Est, les cinq reportages pourraient aussi être présentés sur tout le réseau ou regroupés dans une émission spéciale de 30 minutes.

René Angélil a toutefois approuvé le projet en sachant qu'il ne pourrait être vu qu'à Québec. « Il trouvait ça le fun de pouvoir dire merci aux populations de Québec et de l'Est du Québec pour toutes ces belles années passées chez nous », poursuit l'heureux réalisateur.