Emission 'How You Can Help' (USA)

Le samedi 3 septembre 2005, dans le spécial télévisé animé par Larry King sur CNN, "How You Can Help" (Comment vous pouvez aider), en parlant du désastre de l'ouragan Katrina, Céline Dion est apparue à la fois furieuse et émouvante.

Larry King: Nous rejoint maintenant une vieille et chère amie, Céline Dion, la superstar de la musique. Elle est dans sa loge au Caesars Palace à Las Vegas. Elle ira sur scène dans à peu près une demi-heure. Elle et le directeur de son merveilleux spectacle, un spectacle auquel j'ai assisté, Franco Dragone, ont d'ailleurs donné, se sont engagés à donner un million de dollars à la Croix Rouge Américaine. Quelle a été votre réponse, Céline, à cela? Je demande spécialement cela parce que vous êtes une Québécoise de Montréal et la Nouvelle-Orléans est principalement une ville francophone.

Céline Dion: C'est exact et j'y suis allé quelques fois. Nous avons séjourné là-bas. J'ai, vous savez, tourné des vidéoclips là-bas et donc René et moi, nous avons été à la Nouvelle-Orléans. Et, je dois dire que, Larry, et affirmer que, comme le reste du monde, si je puis me permettre, je vous regardais derrière, il y a une télévision juste là, je la regarde et j'attends, particulièrement, comme le reste du monde. Je me réveille le matin. Je prends un café. Je peux à peine le boire. Je viens ici au Caesars Palace tous les soirs pour chanter. Je peux à peine chanter. Mais par respect pour les gens qui viennent, je continue à chanter. Quand je rentre à la maison le soir, mon fils m'attends. Il regarde la télévision. Oui, nous avons donné un million de dollars mais ce que nous attendons, ce que je veux voir, comme le reste du monde, j'allume la télévision et il y a encore des gens là-bas qui attendent d'être secourus et pour moi c'est inacceptable. Je sais qu'il y a des raisons à cela. Je suis désolé de le dire, je suis impolie, mais je ne veux pas entendre ces raisons. Vous savez, il y a des gens qui volent et ils en font toute une montagne. Oh, ils volent vingt jeans ou ils volent des ensembles de télévision. Qui s'en préoccupe? Il n'iront pas bien loin avec ça. Peut-être que ces gens sont si pauvres, certains des gens qui font ça, ils sont si pauvres, ils n'ont jamais rien touché dans leurs vies. Laissez-les toucher ces choses pour une fois. Ce qui est important maintenant, ce ne sont pas les gens qui volent. Ce sont les gens qui sont laissés là et ils regardent les hélicopters qui volent au-dessus de leurs têtes et ils prient. Comment se fait-il qu'il est si facile d'envoyer des avions dans un autre pays pour tuer tout le monde, pour détruire des vies? Nous devons servir notre pays et pour moi servir notre pays, c'est être là maintenant pour secourir le reste des gens. Nous avons besoin de l'argent. Nous avons besoin du sang. Nous avons besoin du soutien. Maintenant nous avons besoins des prières. Vous savez, quand j'ai entendu il y a quelques jours que cela était hors de portée, qu'il y avait trop d'eau, je suis peut être trop comme ma -- je ne pense pas avec ma tête. Je parle avec mon coeur. Il n'y a personne pour ouvrir des toits? Les hélicopters qui volent ne prennent que deux personnes à la fois, prenez un kayak! Allez dans ces maisons! Il y a des enfants qui se font violer la nuit. Ils entendent des coups de feu, des gros pistolets, qu'est-ce que c'est que ça? Ces gens sont en train de prier. Ils marchent. Ils sont comme ça, coucou, est-ce que vous nous voyez? Nous sommes encore en vie mais nous sommes en train de mourir. C'est terrible.

Larry king: Céline.

Céline Dion: Je ne veux pas vous parler d'argent.

Larry King: Comment expliquez-vous cela à votre jeune fils?

Céline Dion: Eh bien, je dois (INAUDIBLE).

Larry King: Est-ce que ça va?

Céline Dion: Oui, René Charles est au courant parce que parfois il regarde la télévision avec moi et je lui dit que ces gens ont traversé une grosse tempête et qu'ils iront bien parce que je sais qu'à la fin ils iront bien et je l'espère et nous prions tous pour eux. J'essaie de ne pas présenter à René-Charles quelque chose de trop dramatique et c'est pourquoi je suis désolé de pleurer autant parce je me retiens depuis la semaine dernière et j'essaie de dire à mon fils que tout va aller mieux. Mais je vois ces mères là-bas, elles sont comme (INAUDIBLE).

Larry King : Mais regardez ces maigres choses, Céline, à l'inverse de beaucoup de gens, nous faisons cette émission maintenant depuis deux heures et demi. Nous avons demandé à beaucoup de monde comment ils pouvaient aider, comment pouvez-vous aider? Beaucoup de gens tout autour du monde veulent aider. Vous avez donné un million de dollars. Vous allez aider beaucoup de gens à vivre et à survivre. Vous devriez être fière de ça, seule, que vous ayez le pouvoir d'être capable de faire ça, d'être capable de donner un million de dollars. Vous devriez être fière de ça.

Céline Dion: Je comprends. Je comprends que c'est très important parce que à l'occasion ils auront besoin de cet argent mais c'est juste très frustrant que Franco et (INAUDIBLE) et moi oh un million de dollars. C'est une chose. Dans trois mois, dans six mois ils auront besoin de cet argent. Maintenant ils prient pour avoir de l'eau donc nous devons leur envoyer de l'eau. Ils s'en fichent de mon chèque. Donc, c'est juste frustrant parce que dans notre partie du monde nous faisons de notre mieux et nous attendons que ces gens -- je suis désolée.

Larry King: Votre chèque servira à quelque chose. Je sais que vous allez devoir y aller bientôt mais nous ne pouvions pas passer plus de temps avec vous sans vous demander, auriez-vous quelquechose que vous voudriez chanter qui s'adapte à cette situation? Y-a-t-il une chanson?

Celine Dion: Oh, mon dieu.

Larry King: Même si vous en faisiez un petit peu. Je ne veux pas...

Céline Dion: Eh bien, la seule chanson qui me vient à l'esprit maintenant est précisément une prière. J'ai chanté cette chanson il y a quelques semaines -- quelques années avec Andrea Bocelli.

Larry King: Ah, oui.

Céline Dion: Et je ne peux pas penser -- Je ne peux penser à aucune chanson sauf à une prière. Je ferais de mon mieux et je vais faire de mon mieux.

(CELINE CHANTE "THE PRAYER")

Celine Dion: Que Dieu les bénisse tous.

Larry King: Merci, Céline. Céline Dion, elle va sur scène dans vingt minutes.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *