Téléthon America : A Tribute To Heroes (USA)

Le 21 septembre 2001, Céline Dion chante God Bless America, dans le téléthon américain America : A Tribute to Heroes.

Quelques jours avant le téléthon américain America : A Tribute to Heroes (Amérique : Un Hommage aux Héros), qui est diffusé le 21 septembre 2001 dès 21h00, sans publicité, sur 35 réseaux de télévion et 8000 stations de radio aux Etats-Unis (en France, sur TF1, Fr2, Canal+, et M6 dès 3h00 du matin), le producteur Joel Gallen téléphone à René Angélil, gérant et mari de Céline Dion, pour demander qu'elle y chante God Bless America.

"Ils auraient pu s'adresser à n'importe quel artiste américain, mais ils ont demandé Céline, raconte René. Nous étions très troublés par ce qui était arrivé, et nous voulions participer...

Au début, nous avions convenu que Céline enregistrerait une version en studio de God Bless America et qu'ensuite on la filmerait sur vidéo en train d'interpréter la chanson dans un studio de Montréal.
Le film devait être diffusé au cours de la soirée du vendredi et comprendre les perfomances de vingt autres artistes, parmi lesquels Bruce Springsteen, Neil Young, Sheryl Crow, Billy Joel ou encore les Dixie Chicks.

Le mardi 18 septembre, le producteur David Foster a écrit de nouveaux arrangements pour le classique de Irving Berlin.
Mercredi, il a réuni les musiciens à Los Angeles, où la piste instrumentale a été enregistrée.
Le jeudi, Céline a enregistré la piste vocale aux Studio Piccolo, à Montréal, où elle travaillait déjà à son album, A New Day Has Come. Une équipe vidéo avait été engagée pour filmer la synchronisation des lèvres le soir même. La bande vidéo devait être entre les mains des producteurs vendredi matin et être diffusé sur les ondes dans la soirée."

Un coup de téléphone fait évoluer les choses autrement :
"Joel m'a dit que Céline devait interpréter la chanson en personne, soit à New York, soit à Los Angeles, soit à Londres, révèle René. Ils avaient pris la décision de ne présenter aucun vidéo : tous les artistes devaient être présents. Je me suis dit : 'Ils ont raison. Que puis-je faire? Je ne peux pas critiquer leur décision.' Alors, j'ai répondu : 'Maintenant, je dois convaincre Céline."

"Cela peut paraître stupide, avoue Céline, mais c'était la première fois que j'allais quitter René-Charles, mon bébé, qui avait alors sept mois. Le tenir dans mes bras était toute ma vie. Je pleurais, car je croyais qu'un malheur allait se produire à New-York. Je ne voulais pas partir..."
Le fait que le pédiatre lui demande de porter un masque à gaz et de se doucher avant de toucher René-Charles, après le concert, n'arrange pas les choses.
"Tout était si dramatique!... Je ne voulais pas y aller, admet Céline. Mais, quand des évènements comme ceux du 11 septembre se produisent, on n'a pas le choix. C'est une responsabilité, et il faut l'assumer."

Le vendredi 21 septembre 2001, à 17h, Céline Dion et René Angélil montent à bord de l'avion Montréal-New York, et arrivent à destination 90 minutes plus tard. Sur la scène du studio, il n'y a que des chandelles pour tout éclairage. L'interprétation que Céline Dion donne de God Bless America, accompagnée de David Foster au piano et d'un choeur gospel, est tout simplement magnifique et passionnée.
"Je l'ai chantée comme nous l'avions enregistrée, se rappelle Céline, j'étais épuisée sur le plan émotionnel. Je n'avais plus de force, mais je l'ai fait."

"En tant que canadienne, je n'ai pas vécu cet évènement différemment du peuple américain. Mon coeur a été touché de la même manière... J'ai été très émue qu'on me demande à moi, une Canadienne, de chanter God Bless America. Cela a touché tout le monde, et je crois que ça nous a tous rapprochés. Je suis très heureuse de l'avoir fait."

Aussitôt l'émission terminée, Céline et René s'empressent de retourner à l'aéroport pour revenir directement à Montréal. Ils arrivent chez eux vers 1h du matin.
"Je vous assure, dit Céline, j'aurais marché jusqu'à la maison pour retrouver mon enfant."

"Chaque fois que je parle de cette soirée, j'ai des larmes aux yeux, car une partie de notre monde a été perdue et blessée, conclue Céline. J'ai réalisé que nous devions continuer à vivre, même si cette tragédie continue de nous habiter. Chaque fois que je monte dans un avion, je me dis : 'C'est un geste sérieux'. Mais nous ne pouvons nous arrêter de vivre. Nous devons poursuivre notre route."

Un DVD et un CD America: A Tribute To Heroes sont sortis en Décembre 2001.