All the way... A decade of song

L'album sort le 16 novembre 1999.
Il comprend neuf grands succès et sept nouvelles chansons (That's the way it is, If walls could talk, The first time ever I saw your face, All the way, Then you look at me, I want you to need me et Live). Trois chansons parmi les grands succès varient selon les régions, c'est pourquoi il y a plusieurs éditions de l'album dans le monde.
C'est le dernier album de Céline avant son congé sabbatique de deux ans qui débute le 01 janvier 2000.

Quand je reviens sur les dix années passées, je ne réalise pas quel incroyable voyage ça a été. Il y a tellement de choses pour lesquelles je suis reconnaissante... tellement de grands souvenirs. J'ai reçu de merveilleuses chansons des meilleurs auteurs dans le monde, et j'ai eu l'opportunité de chanter ces chansons pratiquement sur tous les continents. J'ai eu le privilège de travailler avec plusieurs des plus grands producteurs et des plus grands artistes de tous les temps et j'ai eu la chance de faire partie de quelques des plus grands projets dans l'industrie du spectacle. Tellement de choses sont arrivées et je me sens vraiment chanceuse d'avoir pu vivre ce rêve. Je veux faire encore beaucoup plus dans la musique et j'ai bien plus de buts et de rêves que j'espère atteindre avec le temps. Maintenant, je veux me retirer un petit peu des projecteurs. Je veux profiter des choses simples de la vie pour changer. Je veux passer plus de temps avec ma famille, mes amis et particulièrement avec René. - Céline

The power of love

Premier extrait de l'album The Colour Of My Love de Céline, la version originale est chantée en 1984 par Jennifer Rush qui a co-écrit la chanson.

To love you more

"Lorsque j'ai fait une tournée au Japon, raconte Céline, j'ai rencontré un jeune violoniste incroyable: il s'appelle Taro Hakase, et nous avons enregistré cette chanson ensemble." A noter, To love you more était la chanson thème d'une série dramatique japonaise très populaire.

My heart will go on

(Chanson-thème de "Titanic") "En avril (1997), se souvient Céline, le compositeur James Horner est venu à Las Vegas proposer à René un projet : 'J'écris la musique d'un film sur le Titanic'. Nous nous sommes retrouvés tous les trois dans une suite du Caesar's Palace. Horner s'est mis au piano pour nous jouer My Heart Will Go On. Je faisais dans son dos de grands signes à René, des moues, des gros yeux, pour qu'il comprenne que je ne voulais pas de cette chanson : je n'ai vraiment pas envie de la faire. Premièrement, je n'aime pas la chanson, il ne sait pas chanter, ce n'est pas super bien au piano en ce moment, j'ai quand même fait plusieurs chansons de films, encore une? On a envie de s'arrêter bientôt, encore un autre projet? D'autant plus que le réalisateur James Cameron ne voulait pas de chanson dans son film. Nous n'étions pas au milieu de la chanson que René faisait déjà semblant de ne pas me comprendre. Quand Horner s'est tourné vers nous, il lui a dit : 'Dans un mois, nous serons à New York, au Hit Factory, où Céline enregistre son prochain album Let's Talk About Love. Si tu nous donnes une piste d'orchestre, elle pourrait faire une maquette que tu ferais entendre à Cameron. Ca serait, je pense, la meilleure façon de le convaincre.' " "Un mois plus tard, James Horner était au Hit Factory de New York avec sa piste d'orchestre. Il m'a prise à part et m'a raconté avec beaucoup de détails l'histoire du film. Je commence à me mettre dans l'ambiance du film... On me dit qu'il y a une scène avec un couple de gens agés qui sont enlacés, qui voient l'eau rentrer sous la porte et qui décident de se mettre au lit, et qui vont mourir ensemble... Et il y a aussi une maman avec ses enfants qui leur chante des berceuses, elle sait qu'ils vont tous mourir... Et là je met des images. Et cette journée-là, je ne suis pas en pleine forme vocale et normalement je ne prend pas de caféine quand je chante, mais là c'est une maquette 'pas grave' alors je prends un café noir avec deux sucres... Alors je me met à chanter, il y avait là les grands patrons de Sony, Tommy Mottola, John Doelp, Vito Luprano... Tout le monde a su, dès la première prise, qu'on tenait un gros succès." "Mais la maquette, le café et les deux sucres ont fait que ça a été l'original, je n'ai jamais rechanté la chanson : la maquette, c'est le disque. Ils ont bâti l'orchestration autour de ma voix... Je n'ai jamais rechanté, que même le trémolo est plus rapide sur la chanson que sur scène, que normal, à cause de la caféine."

If walls could talk

Il s'agit de la première collaboration de Céline avec l'auteur/producteur Robert John "Mutt" Lang, mieux connu avec ses succès pour Shania Twain.

The first time ever I saw your face

"Quand j'ai chanté cette chanson l'an dernier, se rappelle Céline en 1999, elle a tellement plu que je l'ai reprise sur mon nouvel album (All The Way... A Decade Of Song). J'aime particulièrement la chanter parce que les paroles sont belles, mais surtout, parce qu'une chanteuse fabuleuse l'a chantée la première... Je souhaite la lui dédier: Roberta Flack." La version originale est chantée par Peter, Paul et Mary en 1965. C'est Roberta Flack qui a popularisé la chanson en 1972.

All the way

(Duo virtuel avec Frank Sinatra) "Toutes les chansons de cet album me sont chères, révèle Céline, mais peut-être une chanson a une place spéciale dans mon coeur. Vous devez déjà savoir que René et moi avons notre chanson spéciale... comme la plupart des couples en ont. La nôtre est All The Way, rendue célèbre par M. Frank Sinatra. Vous pouvez imaginer quel grand honneur et quelle émotion c'était pour moi de pouvoir enregistrer cette chanson avec la voix renversante de M. Sinatra. Ce qu'il a donné à la musique sera toujours éternel...et je me sens privilégiée de pouvoir lui rendre hommage de ma propre petite façon. All The Way résume la façon dont mon mari et moi ressentons chacun pour l'autre, et d'un autre côté, elle décrit le sentiment que j'ai quand je pense à tout l'amour et le soutien que j'ai reçu de beaucoup d'admirateurs qui ont rendu tout cet incroyable voyage possible." La version originale est chantée par Frank Sinatra, tirée du film 'The Joker Is Wild', et gagne l'Oscar de la meilleure chanson en 1958.

Live

(For the one I love) Il s'agit d'une adaptation anglaise de Vivre, version française d'abord interprétée par Noa, puis par Hélène Séguara pour la comédie musicale Notre-Dame De Paris. "Quand Céline est venue voir 'Notre-Dame de Paris' l'an dernier au Palais des Congrès (Paris, décembre 1998), raconte Luc Plamondon, elle m'a demandé de m'asseoir à côté d'elle... - Franchement, continue Céline, j'étais tellement touchée par 'Notre-Dame de Paris'. J'ai beaucoup pleuré ce soir-là... Je cherchais des mouchoirs, c'était très émouvant et quand j'ai entendu Vivre, dans le creux de l'oreille, Luc me dit "C'est à toi qu'on a pensé en l'écrivant", là, je cherchais deux fois plus de mouchoirs... et ça n'a pas été dur pour Luc de me convaincre de la faire en version anglaise..."

If you asked me to

La version originale est chantée par Pattie Labelle, tirée du film de James Bond, Permis de tuer.

Think twice

Lancée en 1995 comme extrait de l'album The Colour Of My Love, la chanson est demeurée au sommet des palmarès britanniques pendant sept semaines consécutives, un exploit qui ne s'était pas produit depuis 1965, durant les belles années des Beatles.

Falling into you

"Je n'étais pas satisfaite du premier enregistrement que nous avions fait de la chanson Falling into you, avoue Céline. C'est une chanson tout en nuances, en demi-teintes. Je trouvais les arrangements trop violents, ma voix pas assez coulante. Tout le monde, pourtant, les techniciens, les auteurs, même David et René, semblait satisfait. Je n'ai rien dit. Mais René a senti à mon air que je n'étais pas heureuse... Il m'a demandé ce qui n'allait pas. Je lui ai expliqué. Il a paru étonné. Je lui ai alors chantonné Falling into you en décrivant après chaque mesure les arrangements que j'imaginais. Il a vite été de mon avis. Il semblait émerveillé, comme s'il venait de faire une découverte... J'ai appelé moi-même le réalisateur et l'arrangeur pour leur expliquer comment je voyais ma chanson, le genre de changements. Ils ont été d'accord et contents, ils me l'ont dit... Cette chanson a marqué une étape de mon émancipation comme artiste... Je devenais une artiste mûre, adulte, autonome... On est donc retournés en studio et on a refait Falling into you. Ce n'est jamais devenu une grande chanson de scène; elle trop douce, trop subtile pour brasser une foule. Mais elle est, à mon avis, l'une des plus touchantes de l'album Falling Into You. Et j'adore les paroles." La version originale est chantée par Marie Claire D'Ubaldo.

All by myself

Pour l'enregistrement de l'album Falling Into You, David Foster a demandé Céline d'enregistrer un remake de All by myself. "David m'avait informée qu'il avait changé les orchestrations de la dernière partie de la chanson, raconte Céline. Je devais chanter un peu plus haut, jusqu'à un fa qui se trouvait presque à la limite de mon registre. Le pire, c'est qu'il voulait que je tienne cette note pendant plusieurs mesures... Je savais que je ne pourrai pas faire plus de deux prises sans risquer de me casser la voix. Le jour de l'enregistrement, on s'est disputés, René et moi, pour un rien... Il avait décidé de ne pas m'accompagner en studio. Je suis partie toute seule, all by myself, pour le Record Plant (à Los Angeles), où j'ai retrouvé un David Foster assez froid, condescendant, presque méprisant... Pendant que les techniciens achevaient de placer les pistes d'orchestre, je tournais en rond. Je crois que David faisait exprès de tout retarder... A un moment donné, innocent, il m'a dit (quelle brute!): 'Si tu n'y arrives pas... je pourrai toujours demander à Whitney de le faire.'. Whitney Houston enregistrait ce jour-là dans le studio voisin... Je n'ai pas dit un mot... J'ai chanté All By Myself de toutes mes forces, de toute mon âme. Lorsque est venu le temps de grimper vers le fameux fa, j'ai poussé ma voix au maximum, jusqu'à me faire mal, et j'ai tenu la note très longtemps, sans défaillir. Quand je suis revenue à moi, les musiciens de l'autre côté de la baie vitrée s'étaient levés pour m'applaudir. Je suis sortie sans saluer David Foster...Je pensais à René. Je cherchais la raison de notre dispute. Et, tout à coup, j'ai compris...Il avait une fois de plus mis la barre encore un peu plus haut pour me donner de nouveaux défis, me forcer à me dépasser." Céline parle maintenant de l'impact de cette chanson lorsqu'elle la chante sur scène: "Avant les gens ne s'attendaient pas à cette note, dit-elle, et quand je la faisais, ils étaient surpris, agréablement ou non, mais ils ne s'attendaient pas à cette note-là... Et maintenant, ils s'attendent à cette note, et il y a un silence qui m'émeut, et qui me paralyse, c'est impressionnant! Et là, je me dis, 'bien, je ne peux pas les laisser tomber', et là, il y a une main en moi qui arrive, cette bête de scène qui aime chanter, qui me dit 'vas-y ma belle, fais ta note, fais-leur plaisir, fais-la comme il faut!'." La version originale est chantée par Eric Carmen.

Immortality

(Avec la participation de "The BeeGees") Les Bee Gees, rois du Disco dans les années 1970, ont donné à Céline la chanson Immortality. Lorsqu'ils ont entendu et vu le résultat de l'enregistrement de leur ballade où ils accompagnent leur "muse" dans les choeurs, ils étaient si heureux et émus qu'ils en ont pleuré: "Le soir où nous sommes venus en studio, c'était la première fois qu'on l'entendait chanter la chanson et ça a complètement époustouflé tout le monde. Quand vous êtes compositeur et que ça vous arrive avec une voix extraordinaire, comme Céline, c'est indescriptible, émotionnellement! C'est une soirée qu'on n'est pas prêt d'oublier." - Les Beegees Leur texte parle d'un amour éternel, d'un amour unique qui ne s'effacera jamais et demeurera pour toujours au fond du coeur.

Be the man

Cette fois, c'est la femme qui supplie son compagnon de l'aimer pour toujours et d'être l'homme de sa vie. Elle n'osait pas croire à l'amour et pourtant, il existe bel et bien.

"Moi, je le vois comme ça : c'est un nouvel album avec un best-of parce que j'avais envie de prendre un long repos mais quand même, je n'avais pas envie de claquer la porte puis de partir comme ça, sans dire aurevoir, et sans offrir un petit quelquechose, alors j'ai fait deux cadeaux!"
"Cet album comprend plusieurs des succès que j'ai aimé durant ma carrière anglophone, révèle Céline. Les chansons familières sont celles qui sont devenues les préférées parmis les fans. Des chansons par lesquelles les gens me connaissent... Des chansons qui rappellent le passé. Les nouvelles chansons sont celles que j'ai reçues cette année (1999) et j'étais très excitée de les enregistrer et de les inclure dans cet album particulier. D'une certaine façon, les nouvelles chansons représentent le présent et le futur."

Le saviez-vous? Run like a river et Would I know sont deux chansons écrites par Diane Warren qui devaient à l'origine être incluses sur l'album All the way comme l'indiquait la première liste de chansons divulguée par Sony Music. Pourtant ces chansons furent finalement retirées pour faire place à la chanson Then you look at me.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *