Dion chante Plamondon / Des mots qui sonnent

L'album est baptisé Dion chante Plamondon, sauf en France où il est appelé Des mots qui sonnent. Il est entièrement réalisé au studio Face B à Paris ("dans le super beau studio tout blanc de Michel Berger", se rappelle d'ailleurs Céline) , entre le 9 septembre et le 6 octobre 1991 et sort le 4 novembre 1991.
Mais alors que cet album vient de sortir en France, le 31 mars 1992 son second album en anglais, intitulé Céline Dion, est lançé à grand renfort de publicité sur les marchés américains et canadiens. Au cours de mois suivant, Céline doit donc mener de front deux campagnes de promotion.
La chanson Ziggy lui procure un immense succès en France. Au Québec, le disque est certifié or le jour même de sa sortie.

Ça a été un album plus rock pour moi, de cette façon là, je le sentais, je me disais, je peux m'affirmer, je peux m'exprimer, je deviens bientôt une femme, je fais ce que je veux, je me sentais plus belle - Céline

Des mots qui sonnent

Les paroles ont été écrites spécialement pour Céline par Luc Plamondon. La chanson présente un son plus osé que les succès précédents de Céline. La musique est d'Aldo Nova et de Marty Simon. Luc Plamondon et Aldo Nova sont d'ailleurs présents dans le vidéoclip très rock and roll de cette chanson.

Le monde est stone

La version originale est chantée par Fabienne Thibeault à l'opéra rock Starmania.

Le fils de Superman

"Un jour, raconte Céline lors de son spectacle à l'Olympia (Paris) en 1994, Luc Plamondon était à New York, et il y a une histoire tragique qui est arrivée... une histoire vraie d'un petit garçon qui s'est... jeté en bas d'un gratte-ciel, car il pensait qu'il était Superman... et Luc Plamondon en a fait une chanson." La version originale est chantée par Martine St-Clair.

Le blues du businessman

La version originale est chantée par Claude Dubois à l'opéra rock Starmania. Le 31 décembre 1999, Céline Dion & Bruno Pelletier chantent ensemble Le blues du businessman pendant le concert La Dernière de Céline, au Centre Molson de Montréal, Québec.

Les uns contre les autres

La version originale est chantée par Fabienne Thibeault et Claude Dubois à l'opéra rock Starmania.

Oxygène

La version originale est chantée par Diane Dufresne.

L'amour existe encore

Céline a repris cette chanson qui parle du sida, en version espagnole, Aún existe amor, sur son album A New Day Has Come.

Pendant sa tournée Incognito, Céline reprend un pot-pourri de chansons de l'opéra-rock Starmania. C'est alors que Vito Luprano est séduit et lui propose de faire un album des grands succès de Luc Plamondon. L'idée plaît tout de suite à Céline parce qu'elle aime beaucoup travailler avec Luc mais aussi parce qu'il y a un défi de taille, celui de reprendre huit chansons très connues que d'autres chanteuses ont popularisées et d'en proposer de nouvelles interprétations. Luc, de plus, lui écrit quatre nouvelles chansons (Des mots qui sonnent, Je danse dans ma tête, Quelqu'un que j'aime quelqu'un qui m'aime et L'amour existe encore)

"J'ai travaillé aux choix des chansons et à la réalisation, raconte Céline, très étroitement avec l'arrangeur, le réalisateur, l'auteur, les compositeurs... Nous avons enregistré à l'automne, dans le petit studio de Michel Berger, boulevard des Batignolles, à Paris... Chanter m'apportait plus de bonheur que je n'en avais jamais eu... Je trouvais que ma voix avait commencé à changer. Elle était plus ample, plus nuancée, plus souple. Le timbre était toujours clair et net. Et, surtout, j'avais un choix de textures et de couleurs de plus en plus large : velours, cristal, etc..."

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *