Falling into you

L'album sort le 12 mars 1996. C'est le quatrième album anglophone de Céline. Il contient plusieurs reprises de titres comme It's all coming back to me now, Falling into you, All by myself, River deep, mountain high, (You make me feel like a) Natural woman. En plus de ces reprises, il comporte trois adaptations en anglais de chansons de l'album D'Eux avec If that's what it takes, I don't know, et Fly.

Falling into you

"Je n'étais pas satisfaite du premier enregistrement que nous avions fait de la chanson Falling into you, avoue Céline. C'est une chanson tout en nuances, en demi-teintes. Je trouvais les arrangements trop violents, ma voix pas assez coulante. Tout le monde, pourtant, les techniciens, les auteurs, même David et René, semblait satisfait. Je n'ai rien dit. Mais René a senti à mon air que je n'étais pas heureuse... Il m'a demandé ce qui n'allait pas. Je lui ai expliqué. Il a paru étonné. Je lui ai alors chantonné Falling into you en décrivant après chaque mesure les arrangements que j'imaginais. Il a vite été de mon avis. Il semblait émerveillé, comme s'il venait de faire une découverte... J'ai appelé moi-même le réalisateur et l'arrangeur pour leur expliquer comment je voyais ma chanson, le genre de changements. Ils ont été d'accord et contents, ils me l'ont dit... Cette chanson a marqué une étape de mon émancipation comme artiste... Je devenais une artiste mûre, adulte, autonome... On est donc retournés en studio et on a refait Falling into you. Ce n'est jamais devenu une grande chanson de scène; elle trop douce, trop subtile pour brasser une foule. Mais elle est, à mon avis, l'une des plus touchantes de l'album Falling Into You. Et j'adore les paroles." La version originale est chantée par Marie Claire D'Ubaldo.

All by myself

Pour l'enregistrement de l'album Falling Into You, David Foster a demandé Céline d'enregistrer un remake de All by myself. "David m'avait informée qu'il avait changé les orchestrations de la dernière partie de la chanson, raconte Céline. Je devais chanter un peu plus haut, jusqu'à un fa qui se trouvait presque à la limite de mon registre. Le pire, c'est qu'il voulait que je tienne cette note pendant plusieurs mesures... Je savais que je ne pourrai pas faire plus de deux prises sans risquer de me casser la voix. Le jour de l'enregistrement, on s'est disputés, René et moi, pour un rien... Il avait décidé de ne pas m'accompagner en studio. Je suis partie toute seule, all by myself, pour le Record Plant (à Los Angeles), où j'ai retrouvé un David Foster assez froid, condescendant, presque méprisant... Pendant que les techniciens achevaient de placer les pistes d'orchestre, je tournais en rond. Je crois que David faisait exprès de tout retarder... A un moment donné, innocent, il m'a dit (quelle brute!): 'Si tu n'y arrives pas... je pourrai toujours demander à Whitney de le faire.'. Whitney Houston enregistrait ce jour-là dans le studio voisin... Je n'ai pas dit un mot... J'ai chanté All By Myself de toutes mes forces, de toute mon âme. Lorsque est venu le temps de grimper vers le fameux fa, j'ai poussé ma voix au maximum, jusqu'à me faire mal, et j'ai tenu la note très longtemps, sans défaillir. Quand je suis revenue à moi, les musiciens de l'autre côté de la baie vitrée s'étaient levés pour m'applaudir. Je suis sortie sans saluer David Foster...Je pensais à René. Je cherchais la raison de notre dispute. Et, tout à coup, j'ai compris...Il avait une fois de plus mis la barre encore un peu plus haut pour me donner de nouveaux défis, me forcer à me dépasser." Céline parle maintenant de l'impact de cette chanson lorsqu'elle la chante sur scène: "Avant les gens ne s'attendaient pas à cette note, dit-elle, et quand je la faisais, ils étaient surpris, agréablement ou non, mais ils ne s'attendaient pas à cette note-là... Et maintenant, ils s'attendent à cette note, et il y a un silence qui m'émeut, et qui me paralyse, c'est impressionnant! Et là, je me dis, 'bien, je ne peux pas les laisser tomber', et là, il y a une main en moi qui arrive, cette bête de scène qui aime chanter, qui me dit 'vas-y ma belle, fais ta note, fais-leur plaisir, fais-la comme il faut!'." La version originale est chantée par Eric Carmen.

If that's what it takes

C'est l'adaptation en anglais de Pour que tu m'aimes encore que Céline a chanté sur son album D'Eux.

I don't know

C'est l'adaptation en anglais de Je sais pas que Céline a chanté sur son album D'Eux.

Fly

C'est l'adaptation en anglais de Vole que Céline a chanté sur son album D'Eux.

(You make me feel like a) Natural woman

La version originalement enregistrée par Aretha Franklin date de 1968. Carole King a participé à l'écriture de la chanson qu'elle enregistra elle-même en 1971 sur son album Tapestry.

Sola otra vez

(Version en espagnol de "All by myself") La version originale en anglais est chantée par Eric Carmen.

To love you more

"Lorsque j'ai fait une tournée au Japon, raconte Céline, j'ai rencontré un jeune violoniste incroyable: il s'appelle Taro Hakase, et nous avons enregistré cette chanson ensemble." A noter, To love you more était la chanson thème d'une série dramatique japonaise très populaire.

The power of the dream

"Le stade était bourré à craquer, se rappelle Céline parlant de la chanson-thème de la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques d'Atlanta (Georgie) interprétée le 19 juillet 1996, quatre-vingt-cinq mille personnes, même pendant la répétition et le test de son... Le choeur qui m'accompagnait était l'un des plus beaux que j'aie jamais entendus. C'est le pays du gospel, de Martin Luther King et du fameux "I had a dream!". Ce n'était donc pas un hasard si la chanson qu'avait écrite David Foster pour la circonstance reprenait, dans son titre, ce thème du rêve... Quand je l'ai interprété, en début de soirée, au cours de la cérémonie d'ouverture, j'étais, je le savais, devant le plus vaste auditoire jamais réuni. On parlait de quatre milliards de personnes à travers le monde. Plus de la moitié de l'humanité... Dès que j'ai commencé à chanter, mon trac s'est dissipé. Je me suis sentie très bien, très légère..."

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *