Tout l'or des hommes

(Jacques Veneruso)

J'ai déposé mes armes
À l'entrée de ton coeur
Sans combat
Et j'ai suivi les charmes
Lentement en douceur
Quelque part là-bas
Au milieu de tes rêves
Au creux de ton sommeil
Dans tes nuits
Un jour nouveau se lève
À nul autre pareil
Et tu sais depuis...

Tout l'or des hommes
Ne vaut plus rien
Si tu es loin de moi
Tout l'amour du monde
Ne me fait rien
Alors surtout, ne change pas

C'est un nouveau voyage
Le destin, le hasard
Peu importe
Qui m'a montré le passage
Qui allait jusqu'à toi
Et tu sais, depuis...

Tout l'or des hommes
Ne vaut plus rien
Si tu es loin de moi
Tout l'amour du monde
Ne me fait rien
Surtout, ne change pas, non

Tout l'or des hommes
Ne vaut plus rien
Si tu es loin de moi
Tout l'amour du monde
Ne me fait rien
Alors surtout, ne change pas

Tout l'or des hommes
Ne vaut plus rien
Si tu es loin de moi
Tout l'amour du monde
Ne me fait rien
Surtout, ne change pas, non

Surtout, ne change pas, non

(Tout l'or des hommes)
Tout l'or des hommes
(Tout l'amour du monde)
Ne me fait rien
Alors surtout, ne change pas

(Tout l'or des hommes)
Tout l'or des hommes
(Tout l'amour du monde)
Tout l'amour du monde
Alors surtout, ne change pas