Tu restes avec moi

(François Cousineau / Eddy Marnay)

Ils avaient l'air de s'aimer comme avant
Et leurs mains se prenaient comme avant
Et pourtant quelquechose dans l'air
Ne chantait plus comme avant

Moi qui les connaissaient bien
Je les voyaient de très loin
Mais c'était comme si j'entendais
Chaque mot qu'ils se disaient

Non, non, pas de phrases inutiles
Tout est trop difficile
Il vaut mieux qu'on se quitte

Il y avait au ciel des manèges de tourterelles
Et je pleurais
Il y avait le lac et des cygnes dans leurs ailes
Blanc comme l'hiver qui m'attendait

Entre elle et lui mon destin se jouait
Je jouais à choisir lequel m'emmènerait
Mais mon coeur partagé chaque fois
Ne se décidait pas
Il a tourné le dos, je l'ai vu s'en aller
Elle a redescendu le sentier
Et d'une voix qui tremblait elle m'a dit :
« Mon enfant, tu restes avec moi...

Tu restes avec moi... »

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *