Ma mère chantait toujours

(François Cousineau / Luc Plamondon)

Ma mère chantait toujours, la la la

Une vieille chanson d'amour

Que je te chante à mon tour

Ma fille tu grandiras

Et puis tu t'en iras

Mais un beau jour

Tu te souviendras à ton tour

De cette chanson-là

Il était un matelot

Qui pour gagner

Le coeur des filles

Leur promettait des jours plus beaux

Sous le ciel des Antilles

Bien vite elles lui rendaient les armes

Mais quand il repartait sur l'eau

Leurs larmes

Allaient grossir les flots

Ma mère chantait toujours, la la la

Une vieille chanson d'amour

Que je te chante à mon tour

Ma fille tu grandiras

Et puis tu t'en iras

Mais un beau jour

Tu te souviendras à ton tour

De cette chanson-là

Mais un beau jour le matelot

Fut tué d'un coup de couteau

Ensuite j'ai oublié les mots

Mais la fin je m'en souviens

Aussitôt qu'ils sont amoureux

Tous les hommes sont des matelots

Dans leurs yeux dansent des vagues bleues

Ma mère chantait toujours, la la la

Une vieille chanson d'amour

Que je te chante à mon tour

Ma fille tu grandiras

Et puis tu t'en iras

Mais un beau jour

Tu la chanteras à ton tour

En souvenir de moi

En souvenir de moi