Sur le même bateau

(Jean-Jacques Goldman)

Sur les passerelles à l'embarquement

Populaires ou premières, derrière ou devant

On monte les malles, des quais sur le pont

On charge dans les cales de l'acier, des jurons

Ne manque plus qu'un signe, du capitaine un mot

Des cabines aux cuisines

Sur le même bateau

Un doigt de champagne, un toast au départ

Dans les soutes le bagne et les heures de quart

Des soirées mondaines, des valses ou tangos

Aux ombres, à la peine, un mauvais tord boyau

En attendant l'escale, Athènes ou Macao

Sous les mêmes étoiles

Sur le même bateau

Au feu des machines, souffre matelot

Près de la piscine, les belles et les beaux

Des salles de moteurs, des salons joyaux

Ici la sueur, le plus grand luxe en haut

Mais vienne une tempête, une lame en sursaut

Toutes les âmes s'inquiètent

Sur le même bateau

Quand les astres s'en mêlent sur l'immense océan

Quand tout devient si frêle face aux élements

Plus de rang plus de classe, plus de bagne ou de beau

Chacun la même angoisse

Sur le même bateau, sur le même bateau

Sur le même, sur le même bateau

Sur le même bateau

On the bridges at the hoisting in

The working or the first classes, behind or before

They're putting the trunks on board, from wharves to the deck

They're shipping steel in the holds, with swear-words

Only a sign is needed, from the captain, one word

From the cabins to the cook's galleys

On the same boat

A stick of champagne, a toast at the sailing

In the store-rooms the penal servitude and the hours of watch

Society receptions, waltzes or tangos

To the shadows, to the sorrow, a bad rot-gut

Waiting for the port of call, Athens or Macao

Under the same stars

On the same boat

Near the fire of the machines, a sailor is suffering

Near the swimming pool, the beauties and the handsomes

From engine rooms, from jewelled saloons

Here the sweat, the biggest luxury upstairs

But comes a hurricane, a roller with a start

All the souls are worrying

On the same boat

When the stars are interfering on it on the huge ocean

When everything is becoming so frail face to the elements

No more rank no more class, no more jail workers nor handsomes

Everyone the same distress

On the same boat, on the same boat

On the same, on the same boat

On the same boat



(Translation by www.celinedionweb.com / Correction by Cynthia, Neal and Jen)