Liste The collector’s series vol. 1 / Tout en amour

The power of the dream

"Le stade était bourré à craquer, se rappelle Céline parlant de la chanson-thème de la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques d'Atlanta (Georgie) interprétée le 19 juillet 1996, quatre-vingt-cinq mille personnes, même pendant la répétition et le test de son... Le choeur qui m'accompagnait était l'un des plus beaux que j'aie jamais entendus. C'est le pays du gospel, de Martin Luther King et du fameux "I had a dream!". Ce n'était donc pas un hasard si la chanson qu'avait écrite David Foster pour la circonstance reprenait, dans son titre, ce thème du rêve...
Quand je l'ai interprété, en début de soirée, au cours de la cérémonie d'ouverture, j'étais, je le savais, devant le plus vaste auditoire jamais réuni. On parlait de quatre milliards de personnes à travers le monde. Plus de la moitié de l'humanité...
Dès que j'ai commencé à chanter, mon trac s'est dissipé. Je me suis sentie très bien, très légère..."

Where does my heart beat now

"Le Britannique Chris Neil m'a amenée à trouver moi-même le son que je voulais, raconte Céline en parlant du producteur de la chanson, les rythmes, les couleurs qui me convenaient et m'inspiraient. C'était très nouveau pour moi. J'ai été assez déstabilisée... Il avait tenu à me rencontrer plusieurs semaines avant l'enregistrement pour préparer les pistes et les arrangements...
Généralement tout se passe vite et bien. Le soir de l'enregistrement, c'est exactement ce qui est arrivé. J'ai fais une prise pour me réchauffer... "C'est parfait", a dit Chris...
Par acquit de conscience, on a quand même fait une autre prise. Mais c'est la première qui se trouve sur l'album.
Where does my heart beat now allait jouer un grand rôle dans ma vie... C'est la première qui a vraiment décollé aux Etats-Unis, puis ailleurs dans le monde. C'est aussi grâce à elle que James Horner et Will Jenning, compositeurs et auteur de My heart will go on, m'ont connue et qu'ils ont voulu travailler avec moi."

Us

Dans la chanson, on refuse de voir un homme baisser les bras, de perdre
espoir et de devenir étranger pour celle qui l'aime. L'amour doit aussi permettre de continuer à se battre, à croire en la vie. C'est l'antidote
contre la déchéance.

The reason

Il s'agit d'une collaboration entre Céline Dion, Carole King et le producteur des Beatles, Sir George Martin. En plus d'avoir écrit la chanson, Carole King joue aussi du piano et chante sur le morceau.
Céline a déclaré que The Reason est la chanson de l'album qui lui convient le mieux car il s'agit d'une romance avec une touche rock. Elle y valorise l'amour d'un homme qui lui a permis de donner un sens à son existence.


Falling into you

"Je n'étais pas satisfaite du premier enregistrement que nous avions fait de la chanson Falling into you, avoue Céline. C'est une chanson tout en nuances, en demi-teintes. Je trouvais les arrangements trop violents, ma voix pas assez coulante. Tout le monde, pourtant, les techniciens, les auteurs, même David et René, semblait satisfait. Je n'ai rien dit. Mais René a senti à mon air que je n'étais pas heureuse... Il m'a demandé ce qui n'allait pas. Je lui ai expliqué. Il a paru étonné. Je lui ai alors chantonné Falling into you en décrivant après chaque mesure les arrangements que j'imaginais. Il a vite été de mon avis. Il semblait émerveillé, comme s'il venait de faire une découverte...
J'ai appelé moi-même le réalisateur et l'arrangeur pour leur expliquer comment je voyais ma chanson, le genre de changements. Ils ont été d'accord et contents, ils me l'ont dit... Cette chanson a marqué une étape de mon émancipation comme artiste... Je devenais une artiste mûre, adulte, autonome...
On est donc retournés en studio et on a refait Falling into you. Ce n'est jamais devenu une grande chanson de scène; elle trop douce, trop subtile pour brasser une foule. Mais elle est, à mon avis, l'une des plus touchantes de l'album Falling Into You. Et j'adore les paroles."
La version originale est chantée par Marie Claire D'Ubaldo.

Pour que tu m'aimes encore

C'est la chanson préférée de Céline dans l'album D'Eux. Jean-Jacques Goldman lui compose fin 1994.
"Pour que tu m'aimes encore, raconte Céline, la première chanson entendue, la première enregistrée, m'a tout de suite fait penser à L'hymne à l'amour que chantait Edith Piaf. Même thème, même structure, même femme dévorée d'amour. C'est un hymne à l'amour fou, possédé, possessif, définitif, comme le mien... Nous savions en l'enregistrant qu'elle ferait désormais partie de ma vie."

Be the man (On this night)

(Version en japonais de 'Be the man') Cette fois, c'est la femme qui supplie son compagnon de l'aimer pour toujours et d'être l'homme de sa vie. Elle n'osait pas croire à l'amour et pourtant, il existe bel et bien.
A noter, Be the man (On this night) était la chanson-thème du feuilleton japonais à grand succès Eve, diffusé sur le réseau télévisé Fuji TV.

CelineDionWeb.com