Merci! Bonsoir! (rire) Bien vous avez l'air en forme! (rire) Bien, écoutez! c'est notre troisième soirée à l'Olympia et je peux vous dire que je profite de chaque seconde qui passe parce que ça fait longtemps que j'attends ce moment-là.

Je suis venue vous voir, je me rappelle très bien, à l'âge de 16 ans, donc ça fait, quasiment jour pour jour, 10 ans. J'avais 16 ans où j'ai mis les pieds sur la scène de l'Olympia, en première partie de Patrick Sébastien, et à ce moment-là, mes parents étaient là, avec moi. Puis mes parents m'avaient dit: " Céline, si jamais tu refais l'Olympia un jour, on va être là." Mes parents ont tenu leur promesse, mes parents sont avec nous ce soir. Papa, Maman!

Oh! (rire) C'est tellement gentil. Écoutez! Il faut que je vous dise aussi que, hier avant le spectacle, parce que je suis toujours nerveuse, quand je fais une émission de télévision, quand je fais une scène, quand je fais une interview, quand je rencontre quelqu'un, je suis pratiquement toujours nerveuse, mais la peur elle n'est pas souvent là. Et hier, sincèrement je vais vous dire, j'avais très peur, parce que c'était... On ne se connait pas! C'est la première fois qu'on se rencontre. Alors j'avais un petit peu peur. Je me disais: "J'ai déjà mis les pieds sur scène, mais là, c'est la première fois que je fais un tour de chant complet." Mais je veux vous dire comment je suis contente, contente d'être enfin à Paris pour chanter pour vous autres, ça me fait vraiment chaud au coeur.

Enfin! Je vais vous dire, je vais, je vais, je vais arrêter de parler parce que, bon, je pense que je suis ici pour vous chanter quelques chansons, mais vous saviez pas ça que j'aimais ça parler aussi, hein? Ah! Je suis une petite fille qui a de la jasette. Ah oui! (rire) Écoutez! Merci beaucoup d'être là ce soir, puis je me croise les doigts. J'espère sincèrement que vous aller aimer le spectacle. Merci.

La prochaine chanson est une chanson de Luc Plamondon et de Richard Cocciante.